Sacrameto, San Francisco : la Californie en folie, décapotable et jazz

Coucou à toutes !

 

Voilà, aujourd’hui, c’est mon tout dernier récit, sur ma dernière année aux USA. Cette année-là, je suis partie près de Sacramento, en Californie. Je suis un peu nostalgique de vous faire partager ce dernier récit, et j’espère que vous l’apprécierez …

carte-californie

 

Jour 1

Après un voyage terriblement long grâce à la compagnie aérienne qui a eu un problème avec mon billet, puisque je me suis retrouvée toute seule au milieu de l’avion alors que les accompagnatrices et le reste du groupe étaient au fond de l’avion, nous arrivons enfin. Je ne connais personne, et malheureusement le voyage ne m’a pas permit de discuter avec des gens puisque j’étais isolée du groupe, malgré toutes les protestations des accompagnatrices. Une fois arrivée, les accompagnatrices et la correspondante américaine me confirment ce que j’avais cru comprendre avant de partir : ma famille ne sera pas là les premiers jours, donc je serai dans une autre famille. Tant mieux, ça me permettra d’enfin pouvoir discuter avec une ou un français(e) et peut-être même de tisser quelques liens d’amitié. J’ai de la chance, alors que la majorité du groupe vient de Marseille ( comme moi ) et ses environs, il y a cependant deux bretons, une alsacienne et une de Montpellier. Je me retrouve avec M, une bretonne de mon âge qui parait plus jeune. Tout de suite, le courant passe et nous nous entendons très bien. C’est sa première année et elle appréhende un peu. Nous arrivons finalement au lieu de rendez-vous où les familles nous attendent. Pour nous, c’est une famille mexicaine ( la population est très très cosmopolitaine en Californie ) qui nous attend. Je suis plutôt contente, je n’ai jamais eu de famille mexicaine. En fait, ce qui est très sympa avec les familles mexicaines, c’est qu’en fait, elles parlent en mélangeant naturellement l’anglais et l’espagnol. Au début, ça peut paraître dur à suivre et à comprendre à cause de l’accent, et surtout si on ne connaît pas l’espagnol, mais très vite on s’y habitue, et on finit même souvent par parler comme eux. Nous arrivons dans une modeste maison de banlieue où nous sommes accueilli par une très très grande famille : nous apprendrons par la suite que seule, Maya, la fille « aînée » est de la famille, tous les autres enfants sont en fait soit adoptés, soit dans cette famille d’accueil pour un temps non déterminé. En attendant mon départ, M et moi, partageons une petite chambre confortable avec deux lits. Très vite, nous allons nous coucher, épuisées par le voyage.

Jour 2

Nous nous réveillons presque en même temps, et contrairement à ce que l’on pourrait s’attendre avec une famille nombreuse, la maison est calme. Nous nous habillons, puis nous descendons prendre le petit-déjeuné avec la famille. C’est le père et le petit dernier, un adorable garçon de 4ans très bavard qui nous rapporte une grosse boite de donuts : le rêve ! Après ce petit-déjeuné, nous nous préparons pour aller faire un peu de shopping, grande tradition américaine. M n’est pas trop shopping, et la famille nous amène dans un grand centre commercial où il n’y a pas grand chose pour des adolescentes. Finalement, nous sommes obligés de rentrer suite à un caprice monstre du petit dernier pour avoir un jouet.  Ensuite, nous allons visiter Sacramento.

SAM_2649 sacramento2 sacramento3 sacramento5

C’est une jolie ville, avec une partie qui a complètement conservé l’esprit authentique des USA. Finalement, les deux sœurs de notre âge, Maria et Carmen, décident de nous emmener faire du roller avec deux copines à elles. En fait, il s’agit de patin à roulette, sur ces grandes pistes cirés, typiquement américaine. Je n’en avais jamais vu, mais c’est vraiment un endroit super cool ! Il y a des gens qui font des acrobaties incroyables, alors que le patin à roulette est très dur en fait. Il y a même des jeux toutes les heures, et à un moment, la lumière s’éteint et le DJ ( oui, il y avait même un DJ !) demande à une certaine Marine et M de venir au centre de la piste. En fait, on avait pas comprit qu’il nous parlait à nous, c’est parce que Maria et Carmen étaient mortes de rire qu’on a comprit. Finalement, on a eu droit à une petite interview des françaises pour la salle américaine, et on a pu retourner dans notre coin tranquille en vacillant. Après quelques heures, on est rentré et on s’est couché.

Jour 3

Aujourd’hui est un jour spécial. Après une matinée de shopping rien qu’entre filles, les parents appellent pour dire que ma famille est arrivée et va venir me chercher. Ce n’est qu’après des tonnes de larmes du petit dernier et un grand dessin que j’embarque dans la voiture pour rejoindre ma famille. En fait, je sais déjà que ma famille se compose de Linda et Larry, un couple sans enfants mais avec deux adorables caniches royaux. J’avoue que j’avais un peu peur de m’ennuyer en sachant qu’il n’y avait pas d’enfant, et que la mère travaillait. Larry était un retraité de la police, qui néanmoins continuait de travailler comme je ne sais pas quoi seulement une heure par jour dans une petite entreprise. Tout de suite, Larry et Linda m’ont accueilli chaleureusement, ça m’a fait très plaisir. Finalement, ils m’ont juste amené chez eux pour que je dépose mes affaires dans leur grande maison, et on est reparti pour un picnic avec le groupe de français.

1

Tout le groupe était réuni, on a pu rencontrer les différentes familles. Très vite, je me suis rapprochée avec M de la seule Montpelliéraine du groupe, Addy, ainsi que le second Breton de 15 ans, Ron. Enfin, une jeune marseillaise de 14ans, qui paraissait plus âgée que nous, MD.

groupe2

La journée a fini en beauté et je suis rentré avec ma famille, les Castle.

Jour 4

Alors que Linda travaille, Larry m’explique que sa femme a 14 frères et sœurs. Et il a beau être un ancien flic, il continue de travailler pour un supermarché, environ 1h par jour, avant d’aller tous les jours prendre un brunch avec des frères et sœurs de Linda. Larry est le stéréotype de l’américain trop cool. C’est un homme âgé, mais qui reste jeune dans sa tête. Il a toujours son arme sur lui ( d’ailleurs, il m’a dit  » si un mec t’emmerde ou te brise le cœur, tu me l’envoie, je m’occuperai de lui ^^ » ), qui adore écoutait le Jazz à fond. Il a une old camino, une voiture vraiment magnifique que j’adore, qu’il a depuis 20 ans et qu’il a entièrement retapé lui-même. ( je ne l’ai pas en photo, mais c’est exactement la même que celle-là 🙂

old

C’est vraiment le type trop cool, le genre à dire « Si un mec ne te paye pas le ciné, c’est que c’est un con, reste pas avec lui. Mais j’avoue que j’ai jamais payé un ciné à ma femme », et un accro à Starbuck : impossible de commencer une journée sans passer par la célèbre enseigne. Linda aussi était super, elle était gentille, cool et drôle, mais comme elle travaillait beaucoup pour avoir la dernière promotion de sa carrière, j’ai passé beaucoup moins de temps avec elle. J’avais vraiment peur de m’ennuyer dans cette famille sans enfants, mais au final, c’était top parce que Larry m’emmener vraiment où je voulais quand je voulais, et j’avais aussi de longues heures pour lire et écrire quand j’avais pas envie de sortir. Sans parler des deux canines royaux, adorables et toujours prêts à jouer.

SAM_2667

Pour ce premier jour avec ma famille, j’ai accompagné Larry à son travail. Rouler dans la old camino avec du Elvis à fond, ça a vraiment trop la classe ! Larry a travaillé une heure, mais j’avais prévu le coup, donc c’était vraiment pas un problème. Puis, on a rejoint un frère et une soeur de Linda dans un salon. Larry était un vrai fou de donuts, ce qui nous faisais une passion commune. Donuts, café et discussion avec des personnes aussi adorables que passionnantes, c’était vraiment cool. Après ça, je suis surtout aller faire des courses avec Linda. En fait, Linda avait deux grosses fêtes prévues dans les semaines à venir, et en plus, à cause de son boulot, elle ne pourrait pas trop me faire à manger ( ce qui est dommage car tout le monde s’accordait à dire qu’elle cuisinait très bien ). J’ai donc fait le stock de quiches et cookies.

Jour 5

Premier French Day ! Je retrouve en fait ma petite bande, avec M, Addy, Ron et MD. Finalement, on s’entend tous vraiment très bien, ce qui est vraiment sympa. Aujourd’hui, nous allons au Sunset Splash, un parc d’attraction aquatique comme Aqualand. Il y avait aussi Maria et Carmen, ainsi que l’adolescent de la famille de Ron. C’était super, mais dommage qu’il fasse aussi froid et que l’eau soit aussi gelée. D’ailleurs, c’est le sentiment général qu’on a eu : le nord de la Californie était vraiment froid, surtout pour un mois de Juillet. Mais on s’est quand même bien amusé, on a fait toutes les attractions et on est rentré épuisé.

Jour 6

Aujourd’hui, on ne fait pas grand chose. Toujours Starbuck, boulot, Donuts et finalisation des préparatifs l’après-midi. Larry m’emmène cependant acheter un jean quand il apprend que je vais à San Francisco le lendemain et que je n’ai pas de jean. Moi, j’avais prit que des shorts pensant qu’il ferait  chaud, mais apparemment, le vent souffle très fort sur la cote et il fait vraiment froid … Larry ne m’a même pas laissé payer le jean, et à chaque fois qu’on fait des achats, il me donne la monnaie qu’on lui rend, même si je refuse. C’est vraiment tout un personnage.

Jour 7

Encore un French Day ! Je dois avouer que ça a trop la classe quand j’arrive dans ma Old Camino avec la musique à fond ! Tous les autres français, et même les américains, l’ont compris : ma famille est une perle et je suis très chanceuse, et je le sais. Nous partons donc pour San Francisco !

sf sf2 sf4 SAM_2726

Après deux heures de bus, nous arrivons dans la célèbre ville ! Nous visitons d’abord Chinatow, puis nous avons très peu de temps pour faire les boutiques. Sauf que nous seulement il n’y a pas grand chose, mais on est aussi très loin des rues commerçantes. Finalement, on se ballade tous sur la marinade et on retourne dans nos familles.

Jour 8

Aujourd’hui, c’est l’heure des dernières préparatifs. On emmène les chiens au toilettage, et on va acheter un Tiki Bar, ou plutôt, de quoi en construire un. C’est un projet assez ambitieux qui demande pas mal de boulot, mais on trouve tout et le Tiki Bar est assez vite monté. Nous finissons la journée en allant voir le dernier l’Âge de Glace au cinéma, un vrai régale ! On remarque cependant qu’il y a beaucoup de policier au cinéma. Larry se renseigne alors, et on apprend la terrible nouvelle : il y a quelques heures, il y a eu une fusillade dans un cinéma proche de Denver. Nous rentrons très vite et j’appelle les Maxwell pour être sûre que tout va bien. Heureusement, ils n’étaient pas au cinéma ce jour-là.

Jour 9

Aujourd’hui, nous finissons d’acheter les dernières bricoles pour la fête. Après ça, Linda m’emmène avec elle chez une amie à elle qui fait des manucures. C’est un vrai moment entre fille. Après la manucure, nous rejoignons Larry, et nous partons voir un match de Baseball. J’apprécie de plus en plus ce sport, et je commence à plutôt bien comprendre les règles. Malheureusement, l’équipe de Sacramento perd. Mais cela n’empêche pas que l’ambiance soit toujours au rendez-vous. La soirée finit en beauté avec un magnifique feu d’artifice.

Jour 10

Aujourd’hui, c’est le grand jour ! Linda fête ses 55ans autour d’une fête sur le thème d’Hawaï. En fait, avec Larry, ils ont vécu presque 15 ans là-bas, et ça ne fait que quelques années qu’ils sont de retour sur le continent. Nous finissons de tout installer en attendant les invités. Je découvre alors quelque chose de génial : Linda a acheté un punch hawaïen bleu électrique, super bon ! Je crois que j’ai du en boire deux litres tellement c’était bon ! Je ne connais pas la plupart des gens présents, mais je rencontre plusieurs frères et sœurs de Linda. Deux me marquent : une est célibataire endurcie et masculine de 60 ans, elle est super drôle et assez atypique comme personne, l’autre est très proche de Linda, elle est marié à un prêtre et ils tiennent une église avec leur deux filles. D’ailleurs, je m’entend très bien avec elles. Je les avais rencontré quelques jours auparavant, lorsqu’avec Larry, on avait accompagné Linda à la messe. Larry et moi, on avait attendu dans la maison, la messe c’est vraiment pas notre tasse de thé … Finalement, la fête est très réussi, les gens s’amusent bien, l’ambiance est bonne. Le soir, Larry et Linda me montrent leur voyage. Ils aiment beaucoup les croisières, et sont même déjà allé à Marseille. Ils ont beaucoup voyagé, et rêvent de partir en croisière faire le tour de l’Amérique du sud.

Jour 11

Aujourd’hui, nouveau French Day ! Aujourd’hui, nous retournons à San Francisco. Toute la mâtiné, nous nous promenons dans les boutiques sur la marinade, c’est très agréable, même si ça reste très touristique. Cela ne nous empêche pas de nous amuser ! C’est une journée chargée : photo devant et sur le Golden Gate, et très très longue balade dans la baie, avec un tour autour d’Alcatraz. Lorsque nous rentrons, nous sommes épuisés !

alcatraz goldengate1 goldengate2 goldengate3 goldengate4 goldengate5 SAM_2736 SAM_2758

Jour 12

Aujourd’hui, Larry m’emmène dans un vrai Diner. Vous savez, ce sont ces cafés que l’on voit dans les films, avec le brunch pour seulement 6$, le lino au sol, les banquettes rouges, et les serveuses qui connaissent les habitués, qui passent vous resservir du café avec leurs uniformes rétro. Pour le coup, j’ai vraiment l’impression d’être dans un film ! L’endroit est vraiment super, ce n’est pas un endroit touristique, c’est vraiment authentique. Nous commandons un brunch en attendant les frères et sœurs de Linda. L’assiette est énorme, et j’ai vraiment du mal à tout finir, mais c’est tellement bon ! Après ça, Larry m’emmène généreusement faire les boutiques. A vrai dire, j’ai beau être une accro au shopping, un vrai shopaolic même, et bien cela ne m’a pas dérangée de ne pas faire les boutiques pendant presque deux semaines. Finalement, je suis assez rapide, mais contente de faire un peu les boutiques. Le soir, Linda, Larry et leur deux nièces ( rencontrées à la messe ) m’emmène au State Fair ( la fête foraine, la vraie ). En fait, on devait y aller Mardi, mais tous les soirs il y a un concert, et j’ai préféré y aller jeudi, quand il y avait les Hot Chelle Rae ( un groupe peu connu en France que j’adore ), plutôt que Joanne Jett ( que j’adore mais que je n’avais pas forcément envie de voir sur scène ).
Nous commençons par la partie un peu foire, et d’ailleurs, on prend même une photo ! Après, on assiste à un spectacle d’un hypnotiseur en plein air : c’est hallucinant, le mec hypnose des enfants sur scène, devant nous, c’est juste incroyable. Moi qui ai du mal à croire à ce genre de choses, je suis bluffé.

fairy2 fairy1

Puis, nous assistons au concert des Hot Chelle Rae. Alors là, j’ai juste adoré, c’était génial ! Le groupe met l’ambiance, et déchire tout ! Enfin, nous sommes allé faire quelques attractions. Lorsque je rentre, je suis épuisée, mais c’était une des meilleures journée que j’ai passé !

( on me voit de dos, je suis la blonde cendré avec un t-shirt blanc !!!!)

Jour 13

Aujourd’hui, nouveau French Day ! Cette fois, c’est dans un Six Flag que nous nous retrouvons.

SAM_2783

Toujours notre petit groupe qui étonne tout le monde par nos différences. On fait plusieurs attractions, et c’est juste super drôle ! MD a super peur, elle déteste les grands huit, mais elle le fait quand même, même si elle ne lâche pas la main de Ron ( je dirais même qu’elle lui broie ). Il ne nous reste que trois grandes attractions. La première, nous rebroussons chemin quand nous voyons qu’elle est resté coincé en plein descente et que les gens sont évacués. Le seconde était horrible. Nous montons dans le grand huit, les pieds dans le vide. Addy ne la fait pas, elle se sent un peu malade. Devant, il y a MD et Ron, moi je monte avec M. Et la, l’attraction qui part est super violente. C’est même pas amusant tellement elle nous secoue et les coups sont violents. MD crie, et j’entends Ron crier  » Ma main, par pitié, tu vas me la casser ! Lâche ma main ! », et à côté de moi, M n’arrête pas de crier  » Mes lunettes, non ! Pas mes lunettes ! Mes lunettes ! ». Quand à moi, j’avais un piercing hélix assez récent, et je peux vous dire que les coups que je me suis prise à la tête m’ont fait super mal, j’ai même cru que mon piercing allait s’arracher ! Finalement, c’est un soulagement quand on descend de cette attraction. Ron n’a plus de main, moi j’ai plus d’oreille, et M m’explique que ses lunettes n’arrêtaient pas de glisser, qu’elle a failli les perdre plusieurs fois tant c’était violent ( alors que dans les loopings des attractions précédentes, il n’y avait pas eu de problèmes ). La dernière qui nous reste, c’est la célèbre Superman, mais après cette dernière attraction, plus personne n’a envie de la faire. On finit par s’acheter des sucreries et se poser. Alors que Ron et MD vont aux toilettes, Addy, M et moi tombons d’accord : il y a de l’amour dans l’air ! MD a passé toute la journée à donner la main à Ron, et ça n’avait pas l’air de le déranger ! Mais bien sûre, on fait comme si de rien n’était … Nous rentrons tous, épuisé par cette superbe journée !

Jour 14

Aujourd’hui, Larry a décidé de m’emmener faire …. du golfe ! Je ne m’attendais vraiment pas à ça ! Il me conduit donc au terrain de golfe. Je n’ai jamais fait de golfe de ma vie, même pas du mini golfe, donc c’était une bonne surprise. Bon, Larry a surtout mis une bonne heure à m’expliquer comment frapper, se tenir et ne pas rater la balle. Je suis assez fière de moi, parce que la seule fois où j’ai raté la balle, c’est quand il m’a filmé pour le montrer à Linda ( ironie du sort, quand tu nous tiens !). Après ça, il a absolument voulu que je conduise sa voiture, mais non seulement je savais pas du tout conduire, mais j’aurai eu trop peur d’abîmer sa voiture ! On a finit la journée par aller voir une exposition de vieilles voitures, c’était super ! Les voitures sont vraiment géniales, on sent qu’elles ont vécus et qu’elles sont uniques !

SAM_2699 car1 car2 car3 car4 car5 SAM_2697

Jour 15

Aujourd’hui, Larry a décidé de confirmer sa réputation de famille la plus cool de toute ! La veille, il a contacté la famille de Ron, M, Addy et MD. Malheureusement, MD n’était pas disponible et n’a pas pu passer la journée avec nous. Donc Larry et Linda récupèrent Ron, Addy et M, et ils nous emmène au Lac Tahoe ! Le lac est immense, c’est un des plus grand des USA.

SAM_2811 lac lac2 lac3 SAM_2798 SAM_2809

Larry offre même le McDo a tout le monde le midi, malgré nos protestations, rien n’y fait. Nous faisons le tour du lac, passant même dans le Nevada. Là-bas, on s’arrête même dans une petite ville pour faire vaguement les boutiques.

lac7 lac4 lac5 lac6

Puis, nous sommes rentré et nous avons ramené M et Ron. Addy est resté avec nous parce que sa famille était absente jusqu’au soir. Et ça tombait bien, parce que Linda organisait une Shower Party. C’était pour fêter le futur mariage d’une amie. Il y a eu plusieurs jeux, comme un loto, mais le meilleur nous attendait avec Addy : un concours de robe de mariée en … papier toilette ! Nous avons évidemment étaient désignées comme mannequin pour porter ces superbes créations ! C’était vraiment une super journée !

wedding1 wedding2 wedding3

Jour 16

Aujourd’hui, Larry et Linda m’emmène faire du shopping, puisque je n’en n’ai pratiquement pas fait depuis mon arrivée. C’est une journée assez sympa, on dirait vraiment qu’on est une famille. Linda est très complice avec moi, tandis que Larry râle gentiment derrière nous.

Jour 17

Aujourd’hui, Larry a décidé qu’on allait faire un truc que personne ne fait : ancien policier à la retraite, il décide de m’emmener visiter le commissariat de Sacramento où il travaillait. Dès qu’on arrive, on se croirait dans un film : il y a des voitures de polices garés partout, c’est super impressionnant. Un ancien collègue me laisse même monter à l’arrière, avec la grille qui protège le conducteur, c’est vraiment trop cool ! Ensuite, je visite les locaux, notamment les cellules, la salle de réunion et les bureaux : je vous promet, on aurait dit un plateau de série, c’était identique ! Après ça, Larry m’emmène un peu plus loin, dans les bureaux de la ville qui se chargent des appels d’urgence : des pompiers à la police, en passant par les urgences. En fait, il me présente sa fille, qu’il a eu de son premier mariage, et qui a presque trente ans et vient d’être maman. Ils ont l’air assez proche, mais c’est vraiment bizarre de se dire que c’est la fille de Larry … De ces locaux, nous avons une superbe vu sur Sacramento. Ensuite, Larry m’emmène au bureau de Linda, où elle me présente à tous ses collègues. Enfin, nous rejoignons le groupe de français près d’un lac. C’est un espèce de barbecue géant pour remercier les familles. Tout le monde est là, et on commence à être trop triste de devoir bientôt partir … Cela ne nous empêche pas de nous amuser, comme lorsque nous découvrons la marque de cookie « Petite Bite » ( oui oui, ça existe là-bas ), ou que MD poussa Addy et moi dans le lac, avant de nous rejoindre.

friend groupe

Ce qui ressort de ce barbecue, c’est qu’on a tous adoré ce voyage, et que tout le monde adore sa famille, mais surtout, tout le monde aurait voulu être avec Larry et Linda ( nananinanère, c’était MA famille 😀 ).

Jour 18

C’est mon dernier jour ici. Nous commençons par retourner avec Linda et Larry au restaurant rétro pour prendre un super grand brunch, juste tous les trois. Ça me fait mal au cœur de savoir que c’est mon dernier brunch ici. Après, ils m’emmènent une dernière fois faire les boutiques pour que j’achète mes derniers souvenirs, puis nous allons au cinéma pour voir The Dark Knight Rises, ce qui m’a permis de voir l’étendu de l’humiliation de la France face aux USA grâce à Marion Cotillard ( je l’adore, mais là, c’était vraiment humiliant la façon dont elle meurt )

Jour 19

C’est le dernier jour aujourd’hui. Pour bien finir, Larry et Linda ont décidé d’en mettre plein la vue à tout le monde : ils ont sorti la petite voiture de sport de Linda, un modèle sport magnifique, et on est arrivé avec le capot ouvert. C’était la classe, et plusieurs français ont pris des photos de la voiture tellement ils étaient impressionné, mais ma préférence reste pour la Old Camino. Comme toujours, les adieux sont déchirants, et nous pleurons tous à chaudes larmes. Mais il faut bien partir. Je reste cependant en contact avec les Castle via Facebook. Le plus dur, c’était de faire une deuxième fois des adieux lorsque nous arrivons à Paris : Ron et M retournent en Bretagne, et Addy retourne à Montpellier. On arrêtait plus de pleurer. D’ailleurs, MD n’a fait que pleurer durant tout le vol jusqu’à Marseille.

 

 

Après ce voyage, je suis resté en contact avec M, MD, Ron et Addy. On devait tous se retrouver à la Toussaint pour un camping en Bretagne, mais le temps n’a pas perdu. Par contre, avec Addy nous nous sommes très bien occupée : nous sommes devenues les confidentes de Ron et MD. Il se trouve que Ron était bien tombé fou amoureux de MD. Cette-dernière s’en était bien sûre aperçue, mais avait fait semblant de ne rien voir, parce qu’elle a jamais su ce qu’elle ressentait pour lui.
Deux semaines après notre retour, Ron a réussi à convaincre ses parents de venir à Marseille passer trois jours de vacances. On s’est retrouvé le deuxième jour. MD a oublié de se réveiller, et est arrivée avec trois heures de retard – trois heures durant lesquelles Ron s’est lamenté et a désespéré de revoir la fille de son cœur. Puis elle est arrivé, et c’était magique. J’ai fini par les laisser seuls. Ron a passé toute la soirée avec MD et sa famille, et le lendemain ils sont allé faire du jet-ski. Je n’ai aucune idée de ce qu’il s’est passé. Depuis, MD m’appelle de temps en temps pour avoir des conseils et prendre des nouvelles. Ron m’envoie un message pour tous mes anniversaires, et j’ai des nouvelles d’Addy grâce à FB. Quant à M, je n’ai plus aucune nouvelles.

Pour conclure sur cette superbe aventure, je ne regrette absolument rien ! Si c’était à refaire, je referais sans hésiter ! J’ai rencontré des personnes hors du commun, et j’ai vécu des choses exceptionnelles qui m’ont aidé à me forger, à grandir et à murir. Pour moi, c’est une vrai expérience humain, et on apprend bien plus que ce que l’on croit. Je ne peux que conseiller de faire ça, au moins une fois dans sa vie, parce que ça change vraiment notre vision du monde, et ça nous apporte tellement, ça n’est même pas quantifiable.

 

 

Et vous, quand sautez-vous le pas ?

3 commentaires sur “Sacrameto, San Francisco : la Californie en folie, décapotable et jazz

Ajouter un commentaire

  1. Encore une fois, tu m’as envoyé du rêve ! Ta famille d’accueil devait vraiment être excellente ! Larry m’a fait penser à un policier que j’ai rencontré avec des amis pendant nos vacances en Espagne ^^ Il nous avait fait visiter le commissariat et fait faire une patrouille avec la voiture (on a pu faire ça car on est gendarmes réservistes). Il m’avais même donné une casquette de police =).
    Et toutes ces voitures anciennes, j’adore !!! Surtout la Mustang !
    Il est clair que dès que je peux partir en Californie, j’y vais ! Mais ça demande pas mal de moyens alors pour le moment, j’économise pour des projets plus à ma portée, avant de réaliser THE grand voyage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :