20 livres que je veux voir au cinéma !

Coucou tout le monde !

En ce moment c’est un peu difficile de faire des make-up ou même de faire un ( premier ) look, donc je vais continuer à faire quelques articles plus « culturel », mais je vous promet une revue maquillage pour bientôt …

Aujourd’hui, je vous propose 20 livres ( ou série ) que j’aurai voulu voir adapter au cinéma, donc c’est parti !

Les livres d’aventures, fantastique, science-fiction …

Dans le genre : Hunger Game, Le Labyrinthe, Narnia, Harry Potter, Twilight, Divergente, Le Seigneur des Anneaux …

Bobby Pendragon de D.J.MacHale

Le résumé :

Bobby Pendragon vit une vie normale dans sa maison au Connecticut, lorsque son univers bascule : il est entraîné par son oncle Press dans un autre monde. Il y apprendra qu’il est en fait un Voyageur, c’est-à-dire un humain capable de changer de territoire (espace et temps), grâce à des flumes, sortes de tunnels spatio-temporels. Ne pouvant retourner chez lui, il devra malgré lui continuer à combattre le chaos et rétablir l’équilibre dans les mondes.

Les livres :

*Le marchand de peur
* La cité perdue de Faar
* La Guerre qui n’existait pas
* Cauchemar virtuel
* La Cité de l’Eau noire
* Les Rivières de Zadaa
* Les jeux de Quillan
* Les pèlerins de Raynes
* L’Avènement du corbeau
* Les Soldats de Halla

Ce que j’en pense :

Il s’agit d’une série de dix livres, qui est juste extraordinaire ! Il y a dix mondes, autant de populations et personnages, beaucoup d’action, et une intrigue qui se tient jusqu’au dernier livre. Il a été plusieurs fois envisagé de créer une série ou des films ( ce qui fait beaucoup parce qu’adapter dix livres, c’est pas une mince affaire ! ), mais l’auteur a finalement annoncé qu’il ne voulait pas d’adaptation de ses livres.

Pourquoi l’adapter ?

Déjà, pour l’histoire. Elle n’est pas du tout bateau, c’est bien un combat contre le mal, mais il y a un petit truc en plus. Ensuite, même si c’est surtout vers les derniers livres, il y a une vrai psychologie entre Bobby, le héros, et St Dane, le méchant. Et le plus important, en plus de l’histoire, c’est surtout la multitude de monde, de paysage, de décors, de personnages. Le monde moyen-âgeux de Denduron, la cité aquatique de Cloral, les jeux à la Hunger Game de Quillan, le paysage désertique de Zadda, l’île tropicale et la cité futuriste … Ainsi que Courtney et Marc, qui restent sur terre et lisent les journaux des aventures de Bobby, jusqu’à même participer à ce combat qui les dépasse … Bref, tout ce qu’il faut pour faire un bon gros blockbuster, une grosse sage, révéler de futur grands acteurs … Mais sans pouvoir le faire à cause des droits d’auteurs. Grosse déception, on perd vraiment quelque chose.

La quête d’Ewilan – Les Mondes d’Ewilan de Pierre Boterro

 quc3aated27ewilan_les-mondes-dewilan

Le résumé :

En pénétrant accidentellement dans l’univers de Gwendalavir, Camille découvre qu’elle est l’élue sur qui repose la survie de tout un peuple. Après avoir réussi à maîtriser le Don du dessin et terrassé de nombreux ennemis, Camille devient Ewilan… Sa quête lui permet de faire la lumière sur son identité, ses responsabilités, ses aspirations et sa place dans le monde..

Ce que j’en pense :

Ca a été mes premiers livres, ils sont gros, ils sont longs, ils sont passionants, ils sont pour ado, donc bref, tout ce qui me plaît. J’adore l’univers moyen-âgeux mais alternatif, du genre Seigneur des Anneaux, et les personnages qui forment une petite troupe aussi hétérogène qu’unie. J’aime aussi beaucoup le pouvoir que possèdent les gens de cet autre monde. Depuis, je suis fan des livres de la collection Rageot.

Pourquoi l’adapter ?

C’est le genre d’histoire que l’on aime voir au cinéma, une petite troupe qui part, comme pour une quête, et qui doit faire de grandes choses. De plus, il y a un côté plus fantastique que Le Seigneur des Anneaux je trouve. Le personnage d’Ewilan est super attachant, et l’auteur a vraiment super bien développé son monde. Malheureusement, l’auteur est mort ( en 2009 ), et on n’a jamais vraiment su si quelqu’un voulait adapter la série. Problème aussi, c’est un auteur français, et donc des livres français, alors à moins de Luc Besson décide de prendre le projet, ça risque d’être très dur que des producteurs américains s’intéressent à une oeuvre française. Encore dommage …

Le Pacte des Marchombres, de Pierre Boterro

le-pacte-des-marchombres

Le résumé :

Seule survivante d’un groupe de pionniers après l’attaque de leur caravane par des Raïs, au nord de l’Empire, une fillette est recueillie par le peuple des Petits. Elle grandit dans la Forêt Maison à l’écart des hommes et décide, à l’adolescence, de partir en quête de ses origines. En chemin, sous le nom d’Ellana, elle croise le plus grand des Marchombres, le maître Jilano Alhuïn, qui la prend pour élève et l’initie aux secrets de sa guilde. Son apprentissage est semé d’embûches mais aussi de rencontres et d’inimitiés

Ce que j’en pense :

Il s’agit en fait d’un livre dérivé d’Ewilan. Le livre tourne autour d’Ellana, une des héroïne de la troupe, une marchombre. On suit donc l’enfance, puis l’adolescence jusqu’à la rencontre d’Ellana avec la petite troupe d’Ewilan. On suit son entrainement avant de devenir Marchombre, et comment elle reçoit ensuite son pouvoir de Marchombre ( à savoir des griffes, comme Wolverine ). Enfin, on en apprent un peu plus sur ce qu’il se passe après Ewilan.

Pourquoi l’adapter ?

Toujours le même monde qu’Ewilan, mais surtout, on se penche un peu plus sur les Marchombres, des êtres vraiment fascinants. De plus, Ellana est de loin la figure mystérieuse, féline et sexy des livres d’Ewilan, un mélange de Lara Croft, . Elle fascine autant qu’elle fait rêver, et les Marchombres encore plus. Pourquoi ne pas l’adapter aussi ? Ce serait un peu Le Hobbit d’Ewilan.

Les livres de peur, thriller, suspence …

Dans le genre : Gothika, American Horror Story, La Colocataire, Esthel, Le village, Shuter Island, Les âmes Vaganbondes …

The Midnight Library, d’auteurs multiples

the-midnight-library-tome-1-les-voix-3143392

Le résumé :

Il s’agit d’une sérié de livre contenant des nouvelles qui font peur, en tout genre.

Quelques nouvelles :

Du sang sur le sable, Les chats, Menteuse, L’ultime partie, Bouche cousue, Je t’ai vu !, Mauvaise pêche, Le corbeau, Issue fatale, Rêves hantés, Œil pour œil

Ce que j’en pense :

Ce que j’adore dans ces livres, c’est que ce sont des histoires en tout genre : ça va du banale cannibalisme à l’exorcisme le plus sordide. Les histoires sont diverses, mais elles sont simples et fluides à lire.

Pourquoi l’adapter ?

Le format de nouvelles peut expliquer la difficulté d’adaptation. Mais je trouve ça dommage, ça pourrait très bien inspirer une série, avec un ou deux épisodes par nouvelles. J’avoue, je rêverai de voir l’histoire de cannibalisme adapté … Des volontaires pour me faire plaisir ?

Qui veut tuer Britney ? de Sean Olin –> voir aussi Le visage de Sara, de Melvin Burgess encore plus dérangeant

9782226174000

Le résumé :

Elle est belle. Elle est blonde. Elle est fragile. Elle est mystérieuse. Elle s’appelle Britney. Est-ce une raison suffisante pour vouloir la tuer ?

Ce que j’en pense :

Je pensais, comme beaucoup, que ce serait une histoire gâteau de pauvre fille persécutée. En fait, pas du tout, j’ai été agréablement surprise. Cependant, petit déception pour la fin, à laquelle je m’attendais sans surprise ( SPOIL : à savoir que c’est Britney elle-même la psychopathe qui veut tuer tout le monde, même elle-même )

Pourquoi l’adapter ?

Parce que c’est un grand classique des films d’horreur/suspence, alors pourquoi pas ? Dans le même genre, Le miroir de Courtney est beaucoup plus dérangeant je trouve, alors pourquoi ne pas l’adapter aussi ? J’avoue qu’autant Britney n’est pas si effrayante que ça, mais Courtney dérange, et je ne vois pas une adaptée et pas l’autre.

 

Le cercle meurtrier, d’Alexandra Sokoloff

Le résumé :

Vacances de Thanksgiving. Le campus est déserté. Roxane est restée seule à Mendenhall. Ame solitaire, noyée dans ses idées noires, la jeune femme a décidé d’en finir avec la vie. Mais dans la salle commune où elle a trouvé refuge, d’autres étudiants sont également présents. Finalement, la découverte d’une vieille planche de Oui-ja promet une soirée excitante ! Bientôt, dans la pénombre du salon, l’esprit de Zachary, un ancien élève, semble vouloir jouer avec eux. Les corps s’enfièvrent et les questions se succèdent tandis que des lettres se dessinent sur la planche… Mais qui est vraiment Zachary ? Et dans quel tourbillon les entraînent-ils ?

Ce que j’en pense :

J’aime beaucoup l’ambiance du livre, qui part d’une bande d’étudiant voulant juste s’occuper, et qui finit en véritable massacre. C’est le genre de livre qui vous fait non seulement douter, mais surtout qui vous convint de ne pas jouer avec les esprits.

Pourquoi l’adapter ?

J’adore l’idée d’un film d’horreur avec un Oui-ja, même si ça doit déjà exister. J’aime pas du tout les films d’horreur avec les esprits, mais on n’en voit pas un se manifester directement ici, donc j’adore !

Le cueilleur de fraises, de Monika Feth

le-cueilleur-de-fraises

Le résumé :

Lorsque sa meilleure amie Caro est retrouvée  assassinée ,Jette jure publiquement de se venger ,attirant ainsi sur elle l’attention du meurtrier . Chaque jour , Jette essaie de se reconstruire et d’oublier . Elle fait bientôt la connaissance d’un garçon qui semble pouvoir lui redonner le goût de vivre , et tombe éperdument  amoureuse . Une rencontre qui pourrait l’aider à surmonter la mort de son amie . Peut-être …

Ce que j’en pense :

Il s’agit en fait d’une série de livre, sur le mode du suspense. On ne comprend pas le lien entre le meurtre de sa meilleure amie, les actions du tueur que l’on voit avec son propre regard, et la relation naissante. On finit par se douter que SPOIL : le tueur est en fait le garçon que Jette a rencontré et qu’elle est sa prochaine victime. Mais les personnages sont attachants, Jette, sa mère écrivain, son beau-père et sa meilleure amie et colocataire. D’ailleurs, on est ravie de les retrouver dans d’autres livres toujours dans le même style.

Pourquoi l’adapter ?

Parce que c’est un super bon livre à suspense. Ça me fait un peu penser à Esprit Criminel, puisqu’on a le point de vue du tueur, et celui de Jette et son entourage. En plus, il y a une suite, toujours dans le même genre, où le suspense est grandissant et la fin toujours surprenante.

 

Genesis, de Bernard Beckett

2795254229_1_9_9aiOLw8w

Le résumé :

Nax est prête à affronter le jury. Pendant cinq heures, face à trois examinateurs, elle va montrer qu’elle connaît parfaitement son sujet. Mais plus elle en dit, plus elle referme son propre piège… Vous êtes sur le point de plonger dans un roman fascinant. Un thriller futuriste d’une ingéniosité stupéfiante. Et le meilleur… est pour la fin !

Ce que j’en pense :

J’ai adoré l’histoire, qui est en fait un examen, un entretiens. Et le meilleur est en effet la fin, comme promis dans le résumé, au fils de la lecture, on oublie toutes nos théorie du début, et la fin nous renvoi tout dans la tête, c’est vraiment une claque.

Pourquoi l’adapter ?

Parce que le roman est génial, c’est du génie pur la façon dont est mené l’entretiens. Cependant, je comprend très bien qu’il est pratiquement impossible de réaliser le roman sans trahir la fin, et ce, dès le début.

Bleu cauchemar, de Laurie Faria Stolarz

3128098254_1_2_liqcc73R

Le résumé :

Ce n’est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire. Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ca commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu’un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c’est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n’est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels.

Ce que j’en pense :

Pour une fois, c’est une histoire avec des fantômes, mais qu’on ne voit jamais, et qui ne tourne pas mal. En fait, les visions et impressions de l’héroïne sont super bien modéré, et on s’attache à l’héroïne et ses amis. Le suspense est toujours présent jusqu’à la fin, quand on comprend en fait de quoi il en retourne.

Pourquoi l’adapter ?

Parce que ce serait une bonne série, avec un peu de magie mais pas trop, et toujours un doute : est-ce que c’est réel ou est-ce que l’héroïne invente et imagine tout. Une adaptation serait bien, ce ne serait pas un film d’horreur mais plutôt un film à suspense, et en plus d’avoir une bonne intrigue, ce serait une bonne série.

Terrienne, de Jean-Calude Mourlevat

16788_aj_m_2332.pjpeg

Le résumé :

Tout commence sur une route de campagne… Après avoir reçu un message de sa sœur, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche et… passe de «l’autre côté». Elle se retrouve dans un monde parallèle, un ailleurs dépourvu d’humanité, mais où elle rencontrera cependant des alliés inoubliables. Pour arracher sa sœur à cet univers terrifi ant, Anne ira jusqu’au bout, au péril de sa vie. Et se découvrira elle-même : Terrienne.

Ce que j’en pense :

J’étais sceptique, l’autre monde sans humain ne me plaisait pas du tout, et on entrevoit une histoire d’amour ( un peu bateau ) dès le début. Mais finalement, on se laisse emporter dans cet autre monde, où vivent des espèces de robot. On finit même par adhérer à l’histoire, surtout à la découverte de ce nouveau monde.

Pourquoi l’adapter ?

Comme pour beaucoup de roman, l’histoire n’est pas le principal argument. Le livre fait un peu penser à Les âmes Vagabondes de Meyer, surtout dans la façon dont agissent les « êtres » de l’autre monde. Je pense que ce livre pourrait faire un bon petit film, mais surtout, pourrait donner lieux à des films sans reprendre l’histoire du livre, grâce au monde créé. A voir, mais encore une fois, qui voudrait d’un livre français ?

Les livres de romance, drame, amour, fantastique …

Dans le genre : L’amour dure trois ans, La première fois, Dans la peau de ma mère, Le fantôme de mon ex, Si je reste, Trois mètres au dessus du ciel, Vampire Diaries …

La fabuleuse histoire de la mouche dans le vestiaire des garçons, E.Lockhart

41Y31QD083LLe résumé :

Ah vraiment, les garçons sont des êtres bien étranges et difficiles à comprendre ! Si Gretchen avait le pouvoir de les observer en secret, rien qu’une fois…

Ce que j’en pense :

L’histoire est juste hilarante ! Vous imaginez, vous transformer en mouche durrant toute une journée, et être coincé dans le vestiaire des garçons ? Je crois que j’ai jamais autan rit de ma vie, l’humour est juste fracassant, l’histoire super touchante et sans prise de tête. Et la fin est juste tout ce dont on pourrait rêver, de quoi exister notre imagination de fille romantique.

Pourquoi l’adapter ?

Tout simplement parce que c’est une des histoires les plus hilarantes qui puisse exister. Plus que Very Bad Trip, on ne peut pas passer à côté de cette histoire. Évidemment, il faudrait sauter certains scènes ( quoi que la longue réflexion sur les différents types de fesses des garçons soit juste hilarante ), mais je suis sûre que ce serait un immense succès ! Alors à quand l’adaptation ?

Treize petites enveloppes bleues, de Maureen Johnson

3092580897_1_3_1ozV7Qmi

Le résumé :

RÈGLE N° 1 : Tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos.

RÈGLE N° 2 : Tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères.

RÈGLE N° 3 : Tu ne peux pas prendre d’argent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage, etc.

RÈGLE N° 4 : Pas d’expédients électroniques. Ce qui signifie, pas d’ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d’appareil photo.

C’est tout ce que tu as besoin de savoir pour l’instant. Rendez-vous à la Quatrième Nouille.

Lorsqu’elle découvre ce message de Peg, sa tante adorée qui vient de mourir, Ginny est loin d’imaginer qu’elle en recevra treize au total et que ces petites enveloppes bleues l’emmèneront loin, bien loin, pour un incroyable voyage a travers l’Europe. Et transformeront à jamais sa vie de jeune fille rangée, timide et sage…

Comme une course au trésor, ce roman nous happe et nous entraîne de rencontres en découvertes, de mésaventures en petites victoires, pour une folle virée pleine d’humour et de charme.

Ce que j’en pense :

Le livre est super connu, c’est une histoire aussi belle qu’émouvante. On ne peut qu’adhérer et rêver d’avoir la même tante et de faire le même voyage que Ginny. En plus, il y a une suite qui vaut encore plus le coup de lire le livre, qui complète la fin ( et comble notre sentiment d’inachèvement ) de l’aventure.

Pourquoi l’adapter ?

Une adaptation est depuis longtemps envisagée, mais personne n’a encore adapté le livre à l’écran. Quand on a lu le livre, les raisons sont évidentes : non seulement l’histoire est géniale, mais c’est aussi une histoire de vie avec une morale forte. Bref, le genre de film qu’on voit en boucle jusqu’à en faire notre modèle.

L’amour dure plus qu’une vie, d’Ann Brashares ( auteur de Quatre filles et un jean )

l-amour-dure-plus-qu-une-vie-170156-250-400

Le résumé :

Le soir du bal de promotion du lycée, le beau et mystérieux Daniel avoue son amour à Lucy. Il prétend qu’ils se sont aimés dans une autre vie, qu’elle s’appelait alors Sophia et que leur passion est vouée à l’éternité. Troublé, la jeune fille refuse de le croire, même si, peu à peu, des souvenirs ressurgissent. Et si Daniel avait raison ? L’amour peut-il être plus fort que la mort ?

Ce que j’en pense :

Je m’attendais pas à une histoire d’âme et de vie multiple, mais j’ai été agréablement surprise. L’histoire tient largement la route, même si à chaque fois que je vois la pub Axe avec le mec qui essaie d’aborder la fille dans différentes vies au courant de différent siècle, j’y pense. L’histoire est superbe, et j’aime beaucoup le parallèle entre les vies, et la fin est superbe. J’aime aussi le fait qu’il y ai un méchant, même s’il n’apparaît que tardivement.

Pourquoi l’adapter ?

Parce que l’histoire, en plus d’être le genre que nous, les filles, aimons, est aussi une superbe histoire de croyance et de confiance. Même s’il n’y a pas vraiment de morale, qui peut résister à un amour éternel qui survit à tout même sans jamais se croiser et se rencontrer vraiment ?

Café Givré, de Suzanne Selfors

Le résumé :

Depuis la mort de ses parents, Katrina vit et travaille avec sa grand-mère qui tient un café. Alors qu’elle vient d’offrir un café à un sans-abri, ce dernier lui révèle qu’il est en fait un ange et lui propose d’exaucer son vœu le plus cher.

Ce que j’en pense :

J’étais très sceptique à l’histoire d’ange, mais finalement les multiples péripéties et maladresses de l’héroïne m’ont bien faite rire. J’ai même réussi à oublier l’évidence de ce genre d’histoire ( SPOIL : que l’héroïne va finir avec l’ange, malgré son caractère assez antipathique ). Et l’ange, très anti-conformiste est très drôle aussi.

Pourquoi l’adapter ?

Évidemment, il y a le côté très comique de toute l’histoire, de l’ange qui porte un Kilt au chat qui devient une célébrité. Mais on s’attache surtout au personnage de Katrina, qui a beaucoup de problèmes et essaient quand même de rendre les gens autour d’elle heureux avant elle-même. De plus, l’histoire part d’un acte aussi désintéressé que généreux et est une belle leçon de vie.

Le baiser de l’ange, Elizabeth Chandler

Le résumé :

Ivy adore les anges. Elle croit plus que tout à leur existence et collectionne les petites statuettes qui les représentent. Tristan, le garçon le plus adulé du lycée est fou amoureux d elle, et elle partage ses sentiments. Mais lorsque le destin les frappe violemment, Ivy perd la foi. Et sans cette foi, elle ne peut voir que son ange gardien veille sur elle et tente de l avertir que le danger rôde..

Ce que j’en pense :

L’histoire commence par la fin, à savoir le terrible accident de voiture qui tue Tristan. Après, on oublie tout simplement l’accident en revivant le début de l’histoire d’amour de Tristan et Ivy. Et après, lorsque Tristan meurt, c’est juste déchirant. Mais tout de suite, on acroche à l’idée du fantôme, et surtout, on se doute bien que tout ça cache autre chose qu’une histoire d’amour … Bref, on est captivé et on veut découvrir la vérité.

Pourquoi l’adapter ?

Parce qu’en plus d’être un thriller qui nous tient vraiment en haleine, le parcours d’Ivy est exemplaire : la fille qui refuse d’être heureuse, qui perd tout au moment où elle accepte d’être heureuse. Mais surtout, on adore la tristesse qui la pousse à renier ses croyances, et son combat par la suite pour trouver la vérité. En plus, il s’agit d’une série qui suit le parcours des personnages et le chemin de la vérité. Bref, on attend l’adaptation, et la suite de la nouvelle trilogie.

Un jeu interdit, L.J.Smith

un-jeu-interdit---l-integrale-195863-250-400

Le résumé :

Jenny a toujours mené une vie de rêve : des parents aimants, plein d’amis, et l’opportunité de faire tout ce qu’elle veut. Afin d’organiser la fête d’anniversaire la plus éblouissante de l’année pour son amoureux, elle décide d’offrir à ses invités une aventure dont ils se souviendront. Dans le nouveau magasin d’un quartier obscur, l’énigmatique vendeur aux yeux bleus la dirige immédiatement vers « le Jeu », une expérience unique…
Alors qu’elle construit le plateau avec ses camarades, Jenny en comprend, trop tard, les véritables règles. Ils vont devoir franchir une par une les pièces d’une demeure maléfique, affrontant au cours de ce voyage infernal leurs pires cauchemars. S’ils n’y parviennent pas avant l’aube, ils resteront emprisonnés dans la maison pour toujours.
Rester maître du jeu ou perdre la vie…

Ce que j’en pense :

J’étais un peu sceptique, mais finalement, l’idée du jeu géant m’a beaucoup plu. J’adore les personnages, t même si le « méchant » est un amoureux un peu nié, j’adore son caractère. J’adore encore plus la fin, qui n’est pas si surprenante que ça mais qui peut quand même en surprendre certains.

Pourquoi l’adapter ?

Parce que ça serait juste une super saga ! Tout est présent pour faire un bon film : des histoires d’amour, des secrets, des peurs, un jeu, des épreuves … Bref, il n’y a pas plus complet, et plus banal, donc ce serait parfait !

Frisson, Maggie Stiefvater

ob_edabb1_frisson-etc

Le résumé :

Grace vit dans une petite ville américaine, aux abords d’une forêt. Son enfance a été marquée par l’irruption d’une meute de loups qui l’a attaquée. L’un des animaux l’a sauvée et depuis, un lien étrange s’est établi entre la jeune fille et ce loup. Ombre à la fois protectrice et inquiétante, il rôde autour de la maison isolée. La mort brutale d’un élève du lycée de Grace déclenche une réaction violente : la ville entière crie au loup, et lance des chasseurs à travers la forêt. Tous les animaux ne parviennent pas à échapper aux balles… le loup de Grace est touché. Quelques heures plus tard, Grace retrouve sur le pas de sa porte un jeune homme, blessé, au regard étrangement familier…

Ce que j’en pense :

Mare des vampires, j’ai sauté sur ce livre qui changeait de la mode. Au final, j’aime beaucoup l’histoire, moins bêbête que celle des vampires .Grace est attachante, et on adore tout ce qui se passe, et j’avoue que ça me fait un peu penser à Vampire Diaries ( livre et série )

Pourquoi l’adapter ?

Ben, tout simplement parce qu’on a beau le nier, on adore Vampire Diaries et Twilight, mais les vampires nous saoulent, alors pourquoi pas se tourner vers les loup-garous ( les vrais et dures, pas les petits loups de Twilight ) ? Et aussi, parce qu’il y a toujours des rebondissements, des histoires d’amour, de trahison, tout ce qu’on adore !

Le dernier jour de ma vie, de Lauren Oliver

le dernier

Le résumé :

« Et s’il ne vous restait plus qu’un jour à vivre? Que feriez-vous? Comment vous habilleriez-vous? Qui aimeriez-vous embrasser? Et surtout à quel sacrifice seriez-vous prête pour sauver votre vie?

Samantha Kingstone a tout pour elle: le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales, et une côte de popularité illimitée.
Ce vendredi de février aurait dû être un jour comme les autres. Un jour parfait dans une vie de rêve. Mais ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Pourtant elle va obtenir une deuxième chance. Ou plutôt sept chances. Sept jours pour démêler le mystère entourant sa mort. Sept occasions de découvrir la vraie valeur de tout ce qui l’entoure.
Ce vendredi est le dernier jour de la vie de Sam. Ou le premier? »

Ce que j’en pense :

J’avoue que j’avais peur que ça tombe dans le cliché, du genre la fille qui cherche toujours ce qu’elle doit changer, et qui à la fin rend tout le monde heureux. Mais en fait, jusqu’au dernier jour, l’héroïne, et nous, ne sait pas ce qu’elle doit faire, elle a un sale caractère, c’est une vraie peste, mais on finit par s’attacher à elle … Mais ce que je préfère c’est SPOIL : la fin. Contrairement au téléfilm, Samantha finit par mourir, et elle l’accepte. Et c’est encore plus déchirant quand on sait qu’elle n’a pas pu dire tout ce qu’elle voulait avant de mourir, parce que ses proches ne se souviennent pas de ces derniers jours. Bref, une superbe fin.

Pourquoi l’adapter ?

Tout simplement parce que l’histoire est plus complexe qu’elle n’y paraît. L’héroïne ne cherche pas à être vraiment heureuse et à rendre tout le monde heureux, il y a quelque chose, une histoire plus complexe, qui la dépasse largement. Et la meilleure raison, c’est surtout la fin, qui change de toutes les autres fins, qui est aussi surprenante qu’originale.

Toi et moi à jamais, de Ann Brashares ( toujours l’auteur de Quatre filles et un jean )

Le résumé :

Riley, Alice et Paul, les deux soeurs et l’ami d’enfance. C’est l’été des retrouvailles : côté Est des Etats-Unis, plages de l’île qu’on connait par coeur, maisons de vacances. Mais tout a changé, ils ont 20 ans, l’amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s’installe. C’est alors que la tragédie frappe. Une fois de plus, Ann Brashares nous emporte dans une histoire d’amour et d’émotion.

Ce que j’en pense :

Je pensais que j’allais lire une jolie histoire d’amour, et c’est le cas. Durant la première partie du livre. Après, il y a tout ce qu’il faut pour pleurer jusqu’à la fin. Le livre est dur, et l’auteur ne nous a pas habitué à de tels drames …

Pourquoi l’adapter ?

Pour l’histoire encore une fois. Il ne s’agit pas d’une histoire d’amour toute simple. Ils sont trois, ce n’est pas un triangle amoureux, mais ils sont très liés, et c’est ça qui fait la force du livre. De plus, il s’agit d’un drame, mais d’un drame bien tournée et qui sort des clichés de drame romantique. Etonnant pour l’auteur de « 4 filles et un jean » qu’elle n’ai pas encore adapté cette oeuvre …

Oceania, d’Hélène Montardre

Le résumé :

 » Flavia jeta un coup d’œil au ciel bas et gris, enfila bottes et ciré, prit de gants. Dehors, la rumeur était plus forte, plus dense. Elle couvrait le souffle du vent et emplissait le ciel. Un délicieux frisson lui parcourut le dos. Il se passait quelque chose ! Quelque chose de nouveau, d’effrayant et de très excitant… « .

Ce que j’en pense :

J’ai adoré l’histoire futuriste, mais ce sont les tomes 2 et 3 qui sont bien meilleurs que le 1. Alors que le premier n’est qu’une histoire d’amour dans un contexte particulier, la suite nous montre un combat plus grand, et dévoile une plus grande intrigue. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le dernier roman, mais j’aime beaucoup l’histoire qui change des futurs apocalyptiques à la Hunger Game ou comme dans Le livre d’Eli, tout en sensibilisant sur un vrai problème actuel.

Pourquoi l’adapter ?

Encore une bonne saga, sur un futur probable, mais qui change du labyrinthe et d’Huger game. Pour une fois, il n’y a pas de combat contre une autorité, mais bien contre la terre, et une course contre la montre pour réparer les blessures de la Terre. L’histoire est belle, avec une vraie logique, et surtout, de bons rebondissements.

Et vous, quels livres voudriez-vous voir au cinéma ?

5 réflexions sur “20 livres que je veux voir au cinéma !

  1. Certains livres ont l’air vraiment fascinants ! J’ai encore une grosse pile à lire mais, dès que j’en verra la fin, je pense acheter certains de ceux que tu as mentionné.

    1. Moi je les ai tous adoré, mais après, j’avais 14/15 ans, donc je pense que certains ne me plairaient plus si je devais les relire, alors que d’autres ( je pense A l’histoire de la mouche dans le vestiaire des garçons ), je suis sûre de toujours les adorer 😀

  2. Salut! J’aime beaucoup ton article!
    Du coup je me suis spoilée la fin de « Qui veut tuer Britney? » qui a l’air super ; par contre, je ne trouve aucune trace du livre « Le Miroir de Courtney » sur Internet.. Tu l’avais acheté? 🙂
    Merci d’avance pour ta réponse!

    1. Je suis désolé, je me suis complétement trompé, le livre s’appelle « Le visage de Sara », de Melvin Burgess, je sais pas où j’avais la tête, c’est normal que tu ne trouves pas l’autre ^^
      Je l’avais emprunté dans une bibliothèque, mais avec le bon titre tu devrais plus facilement le trouver ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s