Pourquoi partir quand on peut voyager à l’infini ? Les Jolies Plumes

Hello !

Voici ma troisième ( si je ne me trompe pas ) participation. Le thème était :

Face à la nature changeante et ce besoin déjà de quitter la ville, de se ressourcer après ces semaines comptent-triple de reprise, nous emmenons vos héros tout au bord, seuls ou accompagnés, face à l’immensité des paysages tout devant et tout autour, face à l’étroitesse des sous-bois, face au vide, face aux plaines, face à leurs limites, face à leurs pensées. A quoi pensent vos héros au creux de ces chemins pris comme pour s’échapper ? Pourquoi ont-ils entrepris ce voyage ? Que ressentent-ils face à ces paysages lointains ? Joyeux, tourmentés, profonds, légers nous avons hâte de lire la vérité de chacun des héros que vous allez créer.

Je vous propose donc mon texte :

Dior_Sauvage_Johny_Depp_3

La voiture ralentit, puis finit par s’arrêter sur le bas côté de la route. Violette ouvrit la portière et descendit de sa old camino bleu. Elle s’adossa à la porte et regarda l’étendue désertique autour d’elle. Elle y était. Elle avait beau faire ce voyage tous les ans, elle ne s’y habituerai jamais. Elle abaissa les lunettes de soleil de ses cheveux sur son nez : le soleil du désert Texan était à son zénith et l’éblouissait.

Elle fit le tour du véhicule et attrapa le bidon d’essence dans son coffre : un rituel annuel auquel elle ne dérogeait jamais. Elle sortit également la valise sur la banquette arrière et s’aventura dans le désert aride qui encadrait sa route. Elle marcha une dizaine de minutes, sans vraiment savoir où elle allait. Toujours, elle savait qu’elle était arrivée quand elle le voyait, jamais avant.

La chaleur étouffante créait des mirages contrastant avec la couleur du sable et des plantes arides et mortes. Cette dominante jaune était oppressante : Violette se sentait prise au piège dans ce labyrinthe sans fin, piégée dans une infinité à couper le souffle. C’était le mot, Breath-taking, comme un coup dans la poitrine ou une assommante prise de conscience.

Elle était à la fois consciente d’être là, d’être en vie et d’exister, mais aussi d’être insignifiante et de ne pas avoir d’importance, du moins, autant qu’une goutte d’eau dans l’immensité de l’univers. Malgré tout, elle se sentait bien. Ce n’était pas important. Elle était là, insignifiante, mais ça ne lui importait pas. D’autres choses étaient importantes, et elle le savait.

Elle déposa la valise à l’endroit qu’elle jugea être l’endroit parfait. Ce n’était pas important non plus, l’endroit était négligeable, seul l’acte importait. Elle ouvrit sa valise et regarda le contenu : des objets et des souvenirs de l’année passée. Du bon, beaucoup de mauvais, des fragments de vies, tout ce que ELLE n’avait pas pu vivre cette dernière année. Violette ouvrit son zippo, et le laissa tomber sans aucun remords dans la valise pleine.

Elle contempla les flammes dévorantes durant un petit moment, et quand la chaleur devient trop insupportable, et tourna le dos à l’incendie et repartit vers sa voiture. Elle était seule, au milieu de nul part, mais elle avait fait ce qu’elle devait. Elle savait que de là-haut, Lola la remerciait. Elles avaient fait ce pacte sur son lit de mort, et Violette était décidé à tenir son engagement. Lola vivrait tout à travers elle, alors Violette était seule au milieu du sable, mais elle était suffisante.

Elle remonta dans sa voiture qui commençait à tomber en ruine, et démarra. Elle reprit la route, il lui restait encore la moitié du trajet, mais le plus gros était fait. Elle roula en direction de l’ouest, vers l’océan. Elle avait un anniversaire à fêter.

signature

Les autres participants :

White BirdChroniques de Marie KleberMemories from anywhere

Une réflexion sur “Pourquoi partir quand on peut voyager à l’infini ? Les Jolies Plumes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s